Légendes et superstitions

à propos des trèfles

Dans son "livre des superstitions" Eloïse Mozzani écrit:  "Si Sophocle considérait le trèfle comme une plante vénéneuse, Pline, rapportant les croyances des Anciens, a évoqué ses qualités médicinales contre les morsures de serpents et les piqûres de scorpions, ainsi que contre l'empoisonnement. "Je note encore, écrivait-il dans son Histoire naturelle (livre XXI), que la graine de l'espèce à toutes petites feuilles, en enduit sur le visage, est utile aux femmes pour préserver l'éclat de leur peau". On soutenait que les chevaux de Zeus acquéraient leur force en mangeant du trèfle tandis qu'Homère attribuait à la plante l'immortalité et le pouvoir de donner richesse et protection." 

"Les druides le considéraient comme une plante très bénéfique, notamment parce qu'elle annonce l'orage en redressant ses feuilles" écrit encore Eloïse Mozzani. Et Jean-Michel Thibaux dans son ouvrage "Pour comprendre les Celtes et les Gaulois" (collection Pocket n°10627, février 1999) nous apprend que les Celtes d'Irlande adoptèrent le trèfle comme emblème symbolique en souvenir de la déesse Taitiu, la terre. "Taitiu était la fille du roi d'Espagne Mag Mor et l'épouse du roi des Fir Bolg, Eochu. Elle fut obligée de défricher une plaine et en mourut d'épuisement. Le trèfle qui y poussa devint le symbole de l'Irlande." On est loin de la version selon laquelle ce symbole fut adopté par un roi d'Irlande ayant accepté le principe de la Sainte Trinité à la vue d'un trèfle montré par Saint Patrick.

et des trèfles à quatre feuilles ou plus

Tout le monde sait que les trèfles à quatre feuilles sont réputés porter bonheur, et on dit volontiers que cette croyance remonte aux druides. Mais archéologues et historiens n'en disent pas grand chose. Aucune image de trèfle à quatre feuilles n'a été retouvée sur des monnaies gauloises ni gallo-romaines, et les inscriptions n'en parlent pas non plus. Cette tradition est purement orale. Curieux, non?

Une légende anglo-saxonne raconte qu' Eve emporta avec elle un trèfle à quatre feuilles du Paradis terrestre dont elle était bannie alors que les trèfles du monde où il fallait gagner son pain à la sueur de son front n'avaient que trois feuilles.

Et un site californien donne quelques formules :

"L'oeil qui voit un trèfle à quatre feuilles est béni, et maudite la main qui le cueille."
"Trouver un trèfle à quatre feuilles est le signe qu'on va hériter de l'argent."
"Qui trouve un trèfle à quatre feuilles le Premier mai, aura ce qu'il désire."
"Un trèfle à quatre feuilles doit être placé dans la chaussure pour porter chance."
"Un trèfle à cinq feuilles porte malheur, sauf si on le donne à quelqu'un d'autre."

  

Retour à l'accueil des trèfles
-O-
retour à l'accueil MNA